💜ÉCRITURE ET CHANGEMENT💜

Bonjour chers abonnés et amis,

Comment allez vous?

Nous avons presque atteint la moitié de la semaine, il était temps pour moi de vous écrire un petit article. J’ai beaucoup de choses à vous dire, des changements, des décisions… Je sens que ma vie prend un autre tournant, je me sens plus confiante, plus sereine. Peut-être parce que j’ai enfin décidé de lâcher prise, j’ai enfin réalisé que je ne peux pas tout contrôler, et quelque part, tant mieux.

Aujourd’hui je vais vous parler d’écriture, oui, encore.

1/ Hier, j’ai atteint et même dépassé les 20 000 mots de mon prochain roman.

J’en suis super heureuse, d’autant plus que cela a été d’une facilité déconcertante. Le fait de ne pas me mettre la pression et d’apprécier chaque session d’écriture, de pouvoir m’arrêter même après l’écriture de 500 mots sans culpabiliser, cela a été libérateur. Je me sens tellement mieux, c’est dingue! Surtout que si je fais un peu les statistiques, mon roman ayant été commencé le 5 novembre (bon en fait le 6, parce que le 5, je n’ai fait que la mise en page pour être de suite sur un bon format), cela me fait une moyenne de 1333 mots par jour, on est donc pas loin des 1600 demandés par le challenge nanowrimo.

Le début de ce roman se compose ainsi: une alternance de trois narrateurs différents à chaque chapitre. Je me fixe donc l’écriture de trois chapitres tous les jours. A certains moments, je n’ai pu en écrire qu’un, à d’autre moments seulement deux, mais ce n’est pas grave, je reste zen, le « no-stress » étant le mot d’ordre.

Les journées durant lesquelles je ne peux pas écrire, comme le mercredi notamment parce que mes fils sont avec moi, je fais une sorte de préparation mentale, c’est à dire que je visualise les scènes que je dois écrire le lendemain.

Une fois, deux fois, trois fois, peu importe où et quand. Cela peut-être quand je cuisine, quand je conduis (quand je conduis, mes idées fourmillent. Conduire c’est comme méditer pour moi, il s’agit de laisser mon esprit concentré sur une seule chose pour que tout le reste apparaisse. Bon, je vous dis ça mais pour moi c’est possible parce que j’ai des grandes routes de campagne devant moi, et pas les bouchons de la rocade de Bordeaux par exemple. J’avoue que cela me serait impossible de faire pousser une idée dans ces conditions de conduite. Mais je m’égare…)

Cette visualisation me permet le lendemain lorsque je m’installe devant mon ordinateur d’avoir déjà le déroulement de la scène très claire dans ma tête, je n’ai plus qu’à l’écrire. Cela je ne pouvais pas le faire pendant le nanowrimo, car je n’avais pas de plan, et je subissais trop l’inspiration du moment.

J’avoue que c’est quand même très agréable pour moi cette fois-ci de savoir où je vais dans l’écriture.

2/ Concernant ce roman #8, je ne vais pas le publier comme les autres en autoédition. Oui, c’est un peu la nouvelle, le grand changement dans ma vie… j’ai envie d’autre chose. Je crois que Moments de Grace était la fin de quelque chose. Je vais envoyer ce roman à quelques maisons d’édition pour avoir un retour (ou pas, haha).

Pourquoi ce revirement alors que je suis la première à défendre l’autoédition coûte que coûte? Rassurez-vous, je n’ai pas changé d’avis sur l’autoédition. J’ai d’autres raisons.

  • A partir du mois de janvier pas mal de choses vont changer notamment dans ma vie privée, et ces changements m’amputent d’une demi-journée supplémentaire dans ma semaine de travail. C’est énorme pour moi. Cela fera deux jours complets sans pouvoir écrire ou me poser sur mes projets (le lundi et le mercredi). Donc tout ce que je fais actuellement se concentrera sur trois jours dans la semaine. C’est impossible, je sens déjà la crise d’angoisse poindre à l’horizon.
  • Et puis, il y a aussi la traduction de Poussières de toi qui est mon GROS projet de 2020. Mon site en anglais sera disponible au début de l’année, cela veut dire l’alimenter d’articles en anglais en plus de ce site-là, cela me fait une dose de travail supplémentaire. Sur ce site en anglais, je parlerai du deuil périnatal et commencerai à présenter mon roman. J’aimerais aussi qu’il soit une tribune à celles et ceux qui veulent s’exprimer sur le sujet, donc pas mal de choses à penser et à développer.
  • De plus, début de l’année 2020, pour soutenir la traduction, je vais commencer mes recherches sur l’édition de l’autre côté de l’Atlantique (j’ai déjà commencé à mes heures perdues, mais là ça va me prendre du temps). Cela veut dire, chercher les agents littéraires susceptibles de lire et apprécier Poussières de toi, et aussi étudier le fonctionnement de l’autoédition, si je ne trouve pas d’agent littéraire.
  • En plus de cela, j’ai crée un blog pour soutenir un ami malade et partager son quotidien, j’en suis l’admin, et m’occuperai de relayer et de publier les posts. Normalement, ce blog sera aussi lancé début d’année. Mais cela ne vous concerne pas vraiment, puisque je ne partagerai pas les posts sur mes réseaux, ni par ici.
  • Je suis également en train de développer mes réseaux sociaux avec un deuxième compte twitter et la modification de mon compte Instagram qui sera bilingue au 1er janvier. Ça aussi ça me prend pas mal de temps.

Je ne pense d’ailleurs pas écrire ou très peu pendant l’année 2020, en dehors de mes articles de blog. C’est un choix. L’année prochaine est consacrée entièrement à Poussières de toi.

Voilà les raisons de ce changement. Avec tout ça, mon temps qui se réduit et Poussières de toi, dans ce contexte, je n’aurai pas le temps de lancer mon nouveau roman en autoédition, de soutenir sa publication et de faire sa promotion. Essayer de trouver une maison d’édition serait la solution la plus convenable pour lui donner une chance et qu’on s’occupe de lui comme il faut. Si je ne trouve pas, je le publierai plus tard, en fin d’année prochaine, quand je serai de nouveau disponible pour lui.

Voilà pour les grandes nouvelles,

Merci à vous de me soutenir depuis le début, merci d’être là et de vous intéresser à mon chemin d’auteur comme à mes écrits. Je ressens beaucoup de gratitude envers vous, ce blog, ce site, est comme une deuxième maison pour moi, et je suis super heureuse de la partager avec vous.

Plein d’amour sur vous,

With love, always,

Lily

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s