Souffle de vie. Merci…

Bonjour les amis,

Aujourd’hui aux Etats-Unis, on célèbre Thanksgiving et moi lorsque j’ai ouvert les yeux, j’ai de suite pensé à mes fils.

C’est fou, je sais que c’est une fête que l’on ne célèbre pas en France mais depuis des années, je la célèbre, parfois avec mes sœurs si on est ensemble à cette occasion, ou bien toute seule en pensée.

Et ce matin, je n’ai pas dérogé à la règle. Il faisait nuit quand j’ai ouvert les yeux, et j’étais vraiment fatiguée. Encore endormie à deux heures du matin avec un cerveau impossible à endormir, j’avais les paupières lourdes comme des mauvais rêves. Et puis je me suis rappelé que c’était Thanksgiving et j’ai pris un moment dans le noir pour compter les bonheurs pour lesquels je suis reconnaissante. Et là, j’ai fait la liste : mes fils, mes sœurs, ma famille, mes amis, mon appartement, ma voiture qui roule, mon travail, mes rencontres, etc… le petit train de remerciements s’est mis en marche. C’était sympa.

Et puis j’ai repensé à mes fils, et là j’ai entendu des cris de bébé. Au début j’ai cru que j’hallucinais, mais non. Il y a un bébé dans ma résidence, et c’est souvent imperceptible mais de temps en temps je l’entends. Et ce matin, il pleurait. Sincèrement, je crois que personne ne doit l’entendre tellement les pleurs viennent de loin, mais j’ai l’impression qu’en étant devenue maman, j’entends plus, et parfois moins. Mes oreilles s’adaptent au vacarme ou au silence ambiant.

Je veux vous parler de ces cris de nourrisson. En les entendant, j’ai eu l’impression de tenir de nouveau mon petit dernier dans les bras, quand il n’avait que quelques semaines. Il pleurait de la même manière.

Dans le jour pas encore levé, je me suis vue de nouveau dans ma grosse robe de chambre rose, en train de le bercer contre moi pour le calmer. Il sentait bon le bébé, il était doux et tout petit, il avait chaud sous des tonnes de bouts de laine. On était chez mes parents pendant les vacances de février, et il faisait très froid dans la maison.

Je le berçais contre moi et il se calmait tout doucement, il regardait en l’air les poutres du plafond, il souriait aux anges et je me rappelle avoir posé ma joue contre la sienne. C’était si doux ce moment, si merveilleux. Il était là mon bébé et c’était magique, émouvant, beau… j’ai posé mes lèvres sur ses joues rebondies et là j’ai senti son souffle sur ma joue. Son souffle pas vraiment chaud, un peu tiède, presque frais d’avoir trop crié dans ses pleurs. Ce souffle-là, je m’en suis pas remise… je l’ai aspiré, et je suis restée mes lèvres collées sur son visage et son souffle sur ma joue, comme ça, un long moment en le berçant avec sa respiration régulière qui venait me caresser si doucement… C’était tellement fort ce moment, je m’en rappellerai toute ma vie…

En entendant ce bébé pleurer, j’imaginais sa maman le prendre dans les bras et le bercer pour le calmer. J’avais envie de me lever et moi aussi d’y aller, pour retrouver cet instant de bonheur parfait mais cela n’aurait pas été pareil. Quand je vois des bébés, j’ai beau essayer de retrouver cette sensation de complétude, de bonheur total et infini, ce n’est plus pareil, ce ne sera jamais pareil. Cette symbiose, je ne pouvais l’avoir qu’avec mes bébés…

Mes fils sont grands maintenant, mon tout petit Baptiste va avoir 5 ans.

Ce matin quand ce souvenir a dansé autour de moi, j’ai remercié plus fort encore l’univers et la vie de m’avoir donné mes petits, et permis de vivre ces merveilleux moments de grâce.

J’avais juste besoin de partager ça, avec vous.

Et vous, pour quoi êtes vous reconnaissant ?

With love

Lily

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s