Princesse machiavélique : Une musique dans la tête 3/4

Bonjour chers abonnés,

Comment vous portez-vous?

En cette journée de fête de la musique, je reprends mon voyage musical au cœur des Chroniques d’une princesse machiavélique.

Dans les deux précédents articles, je vous avais parlé des musiques qui entouraient la relation entre Agnès et Phoebus (Retrouvez l’article ici) et le personnage d’Esméralda (Retrouvez l’article ici).

Aujourd’hui, nous allons plonger dans les musiques qui m’ont inspirée en ce qui concerne l’histoire d’amour complexe de Billy et Agnès.

La première chanson qui me vient à l’esprit pour animer le personnage de Billy, et sa relation difficile avec Agnès, est One de U2. Leur relation a toujours été compliquée, épique. Agnès est sortie avec Billy pour oublier Phoebus, et Billy est sorti avec Agnès en sachant cela. Les bases n’étaient pas très saines dès le départ. Ils n’ont jamais réussi à s’aimer au bon moment. Billy a toujours eu peur de s’impliquer émotionnellement avec Agnès, parce qu’il craignait qu’elle le quitte, qu’elle le repousse, alors il l’a tenue à distance, et ils se sont blessés ainsi durant cinq longues années. Elle, en lui courant après, désespérément, pour avancer avec lui, souffrant de le sentir si distant, et lui fuyant toujours plus loin, ne pouvant se résoudre à ouvrir son cœur pourtant très amoureux d’elle. En écrivant la fin de cette relation dans les Chroniques d’une princesse machiavélique, j’ai réalisé que parfois, on a beau aimer de toutes ses forces et vouloir que cela marche à tout prix, si ce n’est pas le bon moment et si l’on n’est pas prêt à s’ouvrir entièrement à l’autre, cela ne sert à rien, la relation est vouée à l’échec.

Did I disappoint you?
Or leave a bad taste in your mouth?
You act like you never had love
And you want me to go without

*

Well, did I ask too much, more than a lot?
You gave me nothing, now it’s all I got
We’re one, but we’re not the same
See we hurt each other, then we do it again
You say love is a temple, love is a higher law
Love is a temple, love is a higher law
You ask me of me to enter, but then you make me crawl
And I can’t keep holding on to what you got, ’cause all you got is hurt

Pour écouter cette chanson, c’est par ici, ou en cliquant sur l’image :

U2 2

 

La deuxième chanson qui me vient à l’esprit lorsque je pense à Agnès et Billy, est King for a day, de Jamiroquai.

J’ai écrit le dernier chapitre du tome 1 des Chroniques, avec cette chanson dans les oreilles. Pour moi, elle représente totalement l’état d’esprit de Billy à la fin de cette première partie. Il vient d’apprendre qu’Agnès, qui est son ex depuis quelques mois, est toujours amoureuse de Phoebus, c’est sa pire crainte qui se réalise. Et pour enfoncer le clou, elle a révélé ses sentiments à Phoebus durant la soirée de la Saint Valentin, dans son club. Billy qui pensait encore pouvoir se remettre avec Agnès tombe de haut. There’s no way I’m coming back to you I’ve just got to say That everything we did is through

Ce chapitre et la colossale dispute entre Billy et Agnès qui s’y déroule enterre définitivement leur histoire. Il s’intitule Something to shout about, extrait des paroles de cette chanson.

There’s no way
I’m coming back to you
I’ve just got to say
That everything we did is through
You tried to undermine
The better ranges of my nature
But soon you’re going to find
You should have started talking straighter
Now don’t you worry
I won’t put you down
I’m in no hurry, baby
To see you go to ground
Because it’s true what they say
You know it’s true what they say
You’re only king for a day
I guess you’re happy that way

Well there’s no hope
For peace and reconciliation
You’re quick to play your hand
But what you haven’t learnt is patience
So look before you leap
To tell the world your colored story
It’s clear your talk is cheap
You’d do anything to get your glory
So spread your wings and fly
There is no doubt
You’re so sorry inside you’ve got something to shout about
Because it’s true what they say
You know it’s true what they say
You’re only king for a day
I guess you’re happy that wayAnd there’s no love
Ever to be lost between us
I guess this is because
The damage that you’ve done is so grievous
So I hang my head
To dwell on what might have been
But what you left instead
Is pieces of a broken dreamNow don’t you worry
I won’t put you down
I’m in no hurry
To see you go to ground
Because it’s true what they say
You know it’s true what they say
You’re only king for a day
I guess you’re happy that waySo spread your wings and fly
There is no doubt
You’re so sorry inside you’ve
Got something to shout aboutBecause it’s true what they say
You know it’s true what they say
You’re only king for a day
I guess you’re happy that wayDon’t you see that you’re only king for a day
You must believe that

Pour écouter cette chanson, c’est ici (ou en cliquant sur la photo) :

King for a day

 

Et enfin, la terrible chanson qui pour moi leur ressemble et les définit dans mes Chroniques, est celle de Jean-Louis Aubert, Voilà, c’est fini.

J’avais écrit un chapitre, au milieu du tome 2, dans lequel Agnès tombait sur Billy par inadvertance, un matin en plein milieu de la ville. Dans ce chapitre, écrit avec la chanson de Jean-Louis Aubert dans les oreilles, les deux anciens amants, se retrouvaient face à face, et contemplaient la fin de leur histoire. Certaines phrases de cette chanson me parlent particulièrement pour Agnès « Trouve un autre rocher, petite huître perlée » 

Billy, pour Agnès, était réellement son rocher. Elle s’y est accrochée lorsqu’elle était en pleine dépression à cause de son amour pour Phoebus. Et elle s’y est accrochée désespérément, comme à une bouée. Elle voulait que Billy la sauve, et ils ont fini par s’enliser tous les deux, se séparant régulièrement pour se remettre ensemble, jamais vraiment sûrs que ce soit la fin, ou bien le début.

Ce chapitre était court, et je l’ai coupé de la version finale car Billy et Agnès ont une longue discussion dans le tome 3 dans laquelle ils posent à plat calmement tout ce qui n’allait pas dans leur relation. Je trouvais que cela faisait doublon. J’ai repris certains passages de ce chapitre court que j’ai inclus dans celui du tome 3.

L’idée de se séparer, de se laisser partir l’un l’autre et de continuer sa vie sans l’autre était difficile à écrire. Mes personnages vivent en moi et je ressens toute leur souffrance lorsque j’écris. C’est pour cela que je termine l’écriture de mes livres complètement lessivée, et ce passage entre Agnès et Billy a été particulièrement douloureux pour moi. J’avais l’impression de rompre avec mes personnages, de vivre la fin de leur histoire avec eux. J’avoue même que j’ai pleuré.

Pour écouter cette chanson si vous ne la connaissez pas, c’est ici ( ou en cliquant sur l’image) :

JL Aubert

Je vous glisse un extrait des Chroniques d’une princesse machiavélique :

« Comment avaient-ils pu en arriver là ? À ce moment de rupture. À cette fin amère. Pourquoi n’avaient-ils pas réussi à arrêter cette relation avant qu’elle ne s’étiole ? Elle y avait tellement cru à Billy et elle… elle y avait mis tellement d’énergie. Pour rien. Pour qu’il ne reste de leur histoire que des lambeaux sinistres. Quand avaient-ils commencé à vivre le début de leur fin ? »

La semaine prochaine, je terminerai ce voyage musical avec Jeff et Agnès. Jeff ? Oui, Jeff est un personnage important dans les Chroniques et dans la vie d’Agnès, et il faut que je vous en parle.

Puis, je ferai un article la semaine suivante pour vous présenter les quelques autres musiques et artistes qui m’ont inspirée durant l’écriture de cette série.

En attendant, si vous souhaitez découvrir l’univers d’Agnès ma princesse machiavélique, c’est en cliquant sur l’image :

COUVERTURE

Je vous souhaite une très belle journée, et un merveilleux weekend !

With love,

Lily ❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s